image

Importations et concurrence déloyale

 

La concurrence des vins étrangers met régulièrement en difficultés la viticulture suisse. C’est un combat de longue haleine pour L’ASVEI. Grâce à sa ténacité, la FSV et l’IVVS s’activent pour une modification du système des contingents tarifaires dans le cadre de l’Art. 22 de la loi sur l’agriculture Lagr. Plusieurs postulats, initiatives et motions parlementaires ont été déposés dans ce sens. Ces interventions demandent d’adapter le système d’attribution des quotas d'importation afin de garantir à long terme des parts de marché pour les vins suisses. Un intense travail de lobbying auprès des parlementaires continue d’être mené pour obtenir une majorité sur ces dossier important.

En parallèle, le postulat 21.3243 demande au Conseil fédéral d'évaluer le trafic de vin dans son ensemble, pour réduire le trafic illégal de manière significative. Il demande également d’analyser l'efficacité de la législation en vigueur et au besoin proposer des mesures pour la renforcer.

Pour faire face à la concurrence des vins étranger, la question de la promotion des vins suisses est également cruciale. Or le budget largement insuffisant alloué à Swiss Wine Promotion (SWP), a été encore raboté de 15 % au début de cette année. L’ASVEI et ses partenaires revendiquent une augmentation substantielle de ce budget, à travers des discussions et des interpellations parlementaires (motion 22.3022).

 

Liens :

> Objets parlementaires sur le thème du vin – Parlement suisse
> La Suisse n’importera pas moins de vin étranger – Le Temps 23.09.2021
> Les viticulteurs en colère contre le vin étranger – 24H 02.12.2019